TERRAINS DE JEUX/DE LUTTES

[éd. de L'Atelier]

TerrainsLuttes_couv.jpg

TERRAINS DE JEUX,

TERRAINS DE LUTTES

____

16.00€

Terrains de jeux, terrains de luttes - Militant-e-s du sport
# Les éditions de l'Atelier - sorti le 6 juin 2020 !

Que sait-on aujourd’hui d’Abraham Henri Kleynhoff, soldat inconnu du sport français, journaliste à l’Humanité, fondateur en 1907 de la première fédération du sport ouvrier, lointaine ancêtre de la FSGT, tombé au Front à l’hiver 1915 ? Ou, plus lointain, de Joseph Charlemont, combattant de la Commune et introducteur de la boxe en France ? Alors que Paris s’apprête à organiser les Jeux olympiques de 2024 et que l’on célèbre les « valeurs du sport », qui se souvient qu’en 1936, des militants tentèrent d’opposer aux Jeux olympiques de Berlin, transformés en vitrine du nazisme, d’autres olympiades dans l’Espagne du Frente popular ?

Dans cet ouvrage, Nicolas Kssis-Martov nous invite à cheminer à la rencontre de celles et ceux qui ont fait du sport un lieu d’émancipation individuelle et collective. La FSGT y tient, mais pas seule, une grande part. Sans elle, pas de filles dans les compétitions de judo ou de lutte, ni en saut à la perche. Sans les héros du réseau de résistance « Sport libre », les stades n’auraient été qu’un terrible instrument au service de Vichy et de la collaboration. En retraçant ces parcours faits de grands combats et de petites anecdotes, il offre une histoire incarnée du sport, loin des instances du Comité international olympique ou des cotations boursières…

"L’auteur de ce livre coloré corrige l’anomalie tout en évitant l’écueil d’une certaine sécheresse historiographique. À travers douze situations classées par ordre chronologique, il montre comment le sport moderne, créé par l’aristocratie pour elle-même, s’est moins diffusé de haut en bas qu’il n’a été l’objet de son appropriation par le peuple. Depuis la Commune et les débuts de l’éducation physique républicaine jusqu’à l’urbanisation de l’indocile escalade, le lecteur découvre ainsi un pan négligé de la lutte des classes, dont la méconnaissance s’expliquerait par le fait que, à l’instar de ce qui se passe pour le football, un « grand nombre de militants intériorisent sans se le dire l’idée selon laquelle [ces pratiques relèveraient] davantage de la culture populaire que du domaine de la politique »." Le Monde diplomatique

"Cet essai à mi-chemin entre le roman et le cours d’histoire revisite les chamboulements politiques qui ont influencé le sport par ricochet - mais non pas par hasard. Il revient sur les parcours politiques et parfois les destins tragiques des militant(e)s illustres ou oublié(e)s qui ont permis de rendre le sport accessible, populaire, inclusif. (...) Si l'ouvrage laisse transparaître l’érudition de son auteur et atteste d’un grand travail de recherche, il reste accessible dans la forme d’une narration fluide et d'une division par chapitres qu’on peut rapprocher du feuilleton." Les Cahiers du football

Avec Terrains de jeux, terrains de luttes, Militant-e-s du sport, Nicolas Ksiss-Martov nous délecte de manière ludique et vivante des notices du dictionnaire du mouvement ouvrier. Un autre regard sur l'histoire du sport en France. La Marseillaise

Lire "Le sport ouvrier a été pionnier dans le développement de la pratique sportive féminine", entretien avec Nicolas Kssis-Martov, auteur de Terrains de jeux, terrains de luttes, Militant-e-s du sport, par l'Observatoire Genre et Géopolitique de l'Iris.

Écouter l’émission de Radio Libertaire "Chroniques syndicales" consacrée au livre Terrains de jeux, terrains de luttes via le site du Maitron, le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et du mouvement social.

VOUS AIMEREZ AUSSI

uneDaeninckx_bd.jpg
sommaire / extrait

© 2020 par Cahiers du sport populaire - FSGT / photos-dessins © auteurs

0